L’Arménie a silencieusement retiré sa candidature au Conseil de Sécurité de l’ONU

Á la veille de la finale des votes pour l’élection du dernier membre non permanent du Conseil de sécurité, le Président Ilham Aliyev a déclaré : « Les possibilités de l’Azerbaïdjan, son poids croissant sur l’arène internationale sont confirmés par le vote récent à l’ONU ».

Rappelons, que le 24 octobre, l’Azerbaïdjan a été élu membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, la Slovénie ayant retiré sa candidature après de nombreuses tentatives infructueuses de dépasser l’Azerbaïdjan.

« Comme vous le savez, l’Azerbaïdjan a sollicité la désignation de membre du Conseil de sécurité de l’ONU », a noté Ilham Aliyev lors de la réunion du Cabinet des Ministres, dirigée par lui et consacrée au bilan du développement économique au cours des neuf mois de l’année 2011. —«Pendant les derniers mois, notre diplomatie a réalisé un travail important pour atteindre ce but.

Selon ses paroles, l’histoire-même de ce vote est intéressante. « Ainsi, à l’étape préliminaire, l’Arménie avait proposé sa candidature en même temps que nous. Pourtant, il y a quelques mois, on y a pensé et compris, qu’on est incapable de rivaliser avec l’Azerbaïdjan sur l’arène internationale. Et L’Arménie a très silencieusement retiré sa candidature. Elle a bien compris qu’elle était impuissante devant l’Azerbaïdjan et reconnaît cette réalité. Là, ils savent bien, que leur politique menée contre l’Azerbaïdjan est expansionniste. Leurs plans perfides ne seront jamais soutenus par la communauté internationale. Au contraire, la communauté internationale les condamne et condamnera à l’avenir.  L’Arménie a silencieusement retiré sa candidature pour dissimuler son déshonneur».

Ilham Aliyev a exprimé l’espoir, que l’Arménie agirait de la même manière, en démontrant la même approche en réfléchissent et pesant tous les facteurs dans le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais. « …Ils conçoivent, qu’ils ne pourront rivaliser avec l’Azerbaïdjan dans aucun domaine. Il n’est pas exclu, que leur insuccès politique et diplomatique et leur échec dans les élections au Conseil de Sécurité de l’ONU ne se limiteront pas par l’arène diplomatique. L’Azerbaïdjan est un pays fort, et les voisins des pays forts veulent d’habitude garder de bonnes relations d’amitié avec eux », a souligné le chef de l’état.

En commentant le résultat de vote d’avant-dernier jour, au cours duquel l’Azerbaïdjan a eu 113 voix, le président Ilham Aliyev l’a nommé comme réussite historique. Il a qualifié l’Azerbaïdjan comme partenaire sûr. « Entre nos paroles et nos actes, il n’y a pas de divergences. Gagner la confiance des autres n’est pas facile, surtout pour le jeune état indépendant. Nous venons de célébrer le 20e anniversaire de l’indépendance, nous avons parlé de nos succès et nos futurs plans. Je peux dire, que le soutien… de l’Azerbaïdjan est un résultat logique de ces 20 ans», — résume le président Ilham Aliyev».