Une réunion sur “Approches innovantes pour la stabilité climatique et la faible émission des gaz à effet de serre” s’est tenue dans le cadre de la Conférence COP21 à Paris

Sharing is caring!

144928981310421412_1000x560La conférence (COP21) sur le Changement climatique de l’ONU a eu lieu à Paris

Le 4 décembre, la Première dame d’Azerbaïdjan, présidente de la Fondation Heydar Aliyev Mehriban Aliyeva et vice-présidente de la Fondation, fondatrice et présidente  de l’Union publique IDEA, Leyla Aliyeva ont participé à la conférence.

Elles sont accueillies par Pierre Henri Guignard, secrétaire général l chargé de la préparation et de l’organisation de la conférence COP2.

L’objectif de la conférence : la stabilisation des concentrations atmosphériques des gaz à effet de serre (GES)  et la lutte contre le changement climatique.

Mehriban Aliyeva et Leyla Aliyeva se sont familiarisées avec les stands des différents pays, montés sur le lieu de conférence. Leyla Aliyeva a pris la parole à la conférence.

Cet évènement est consacré aux actions en termes de protection de l’environnement, y compris, l’assurance du développement durable dans les pays de l’Asie centrale, de l’Europe oriental et central.  Leyla Aliyeva, invitée spéciale de l’évènement, a partagé ses réflexions sur le thème et a parlé du retour d’expérience de l’Union publique IDEA en ce sens.

Dans son discours, Leyla Aliyeva a abordé les problèmes écologiques auxquels est confrontée l’humanité toute entière et a avancé ses propositions sur la manière de les résoudre. Il a été noté que l’engagement moral de la communauté internationale devant les générations à venir est de créer des conditions favorables pour la subsistance et le développement de l’écosystème, y compris de la flore rare et la faune. Il n’est pas  hors de nos capacités, mais reste entre nos mains pour atteindre à ces objectifs. Ceci dit, la source principale de la dégradation de l’environnement reste les activités négatives du facteur humain.

Leyla Aliyeva a déclaré:

 -Il n’y a rien de plus précieux et admirable que la nature. Celle-ci n’appartient à personne. Elle nous a été donnée et notre mission est de la transmettre aux générations à venir. Nous sommes censés à collaborer  afin de trouver de nouveaux moyens de solution pour protéger l’environnement. Aucun pays n’est pas en mesure d’y remédier tout seul.

Chers amis, je tiens à vous informer de l’activité de l’IDEA —  l’Union publique de Dialogue international pour la Protection de l’Environnement. La société a été fondée à Bakou il y a tout juste 4 ans.  L’Azerbaïdjan est un pays de traditions anciennes et riche en histoire, se trouvant au carrefour de l’Orient et l’Occident. Sur 11 climats existants, 9 existent en Azerbaïdjan ce qui permet de donner la biodiversité à notre pays. L’objectif principal de l’IDEA est de sensibiliser la jeunesse à la protection de l’environnement aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Evoquant  sa nouvelle nomination de l’Ambassadrice de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) Leyla Aliyeva a parlé des projets réalisés par le biais de l’IDEA

La suite du discours de Leyla Aliyeva:

Nous avons mis en place le quintuple de Caucase en Azerbaïdjan. Ceci comprend l’ours brun, l’aigle, le loup gris, la gazelle et le léopard du Caucase. La protection continue des espèces en voie d’extinction est le principal objectif de notre organisation. Les dernières années nous nous sommes penchés sur les moyens de libérer la gazelle sauvage dans notre région, nous avons organisé le premier Sommet de la biodiversité à Bakou et l’objectif était d’éviter l’interruption après le tigre de la population du léopard du Caucase. L’élevage et  la libération de l’esturgeon dans la mer Caspienne, nous avons commencé à coopérer avec la Fondation Blue Marine. Ce sera un projet très excitant. La tâche principale est de protéger toutes ces belles espèces animales. La nature a le pouvoir de guérison  et elle nous le donne sans contrepartie. Chaque petit pas peut conduire à un changement positif.

La Directrice exécutive du Centre régional de l’Environnement pour l’Europe centrale et orientale,  Marta Szigeti Bonifert  a apprécié grandement le travail de l’IDEA et  a exprimé sa confiance que l’activité conjointe de l’IDEA avec d’autres organisations serait utile. Elle  a dit:

— Nous avons le plaisir de travailler avec d’autres parties qui sont assises autour de la table, y compris avec  IDEA. J’espère que Leyla Aliyeva  poursuivra ce travail à l’avenir comme une initiative importante car  ensemble nous pouvons faire de notre planète un meilleur endroit pour vivre.

14492898134255854584_1000x560 144928981239734863_1000x560 14492898126461210115_1000x560 (1) 14492898134255854584_1000x560 14492898134963050383_1000x560 14492898143481764826_1000x560

Traduit par: Gulustan.info

Source: mehriban-aliyeva.org

 

shares